Modèle Biomathématique de la Traduction de l´ARNm
&
Biomathématique du Cancer.

Michel Dulac
2005


Introduction:

La théorie développée dans cette ouvrage, couvre plus de 21 années de pensées de conceptions et de développements. Elle est basée sur des concepts mathématiques tels que les périodiques et la division à la base 21, nous verrons pourquoi dans les pages suivantes. Cette théorie essaie de défendre le point de vue, qu' il existerait au niveau de la traduction des gènes en acides aminés en passant par l' ARNm , une organisation interne qui pourrait s'expliquer à l'aide d'un modèle mathématique , révélant par le fait même une quantification des acides aminés et un processus de traduction démontrant que le vecteur d'organisation qui en quelque sorte existe au niveau du non vivant dont on a tiré le tableau périodique existerait également à la base de l'élaboration du monde vivant.

Aujourd' hui , on sait qu' il n'existe pas de théorie explicative justifiant ou expliquant de facon logique comment une forme en 3 dimensions d'une protéine peut se retrouver programmée sous forme de 4 lettres au niveau de l' ADN , car on ne peut dénier le fait ; cette forme en trois dimensions exposant un groupe fonctionnel bien particulier en vue d'un travail bien précis est belle et bien codée sous forme de quatre lettres, ce ne sont pas seulement les acides aminés qui y sont codés mais bien aussi cette forme tridimentionnelle mettant en vu un groupe fonctionnel ayant un rôle à jouer bien spécifique au niveau supérieur de l'organisation alors ; que la protéine aie un rôle de structure ou enzymatique, ceci implique logiquement et nécessairement une forme d'organisation pouvant être traduite explicitement par les mathématiques.

Il n' y a rien également à mon point de vue, (dû à la supposée dégénérescence du code génétique) ,qui explique la préférence d'un codon au détriment d'un autre au niveau de la composition d'un gène, lorsque ceux-ci on le sait code pour un même acide aminé.

Le cas des ribosomes dont on soupconne un rôle de plus en plus grand au niveau de la traductionde l'ARNm, fait toujours figure de piètre participant au niveau actuel des connaissances, on se demande à quoi peuvent bien servir tous ces protéines ces bouts d' ADN et d' ARN dont ils sont pourvus en grande quantité.

Et enfin , lorsque l'on voit que le cancer peut avoir ses origines au niveau d'un ADN endommagé et non réparé et qu'on n'en sait pas le pourquoi. Je ne prétend pas détenir la vérité première dans ce qui va suivre, mais je suis convaincu et ca , c'est un fait , que la science est en constante évolution. Nous bâtissons toujours à partir d' éléments mis en place par d'autres bâtisseurs, bâtisseurs d'ailleurs , que je respecte et admire et qui sont l'élan de mon élan . Cette théorie n'est pas parfaite , elle comporte plusieurs facettes non résolues , elle prétend à un fondement, la base même, peut-être , et je l'espère, d'une nouvelle direction pouvant conduire à de nouveaux développements, de nouvelles idées et ceci par le biais des biomathématiques.






page précédente | page 2 | page suivante


Home | Theory | Board | MapSite
bar
© Michel Dulac 2006-2019
Webmaster: Agena

XHTML 1.0 valide CSS valide